Grotte antique réutilisée au fil du temps, à Baumes de Venise, Vaucluse, France (ph.E.G.)
Grotte antique réutilisée au fil du temps, à Baumes de Venise, Vaucluse, France (ph.E.G.)

Les graines sauvages qu’a semée Dame Nature sur les chemins des hommes, restent toujours la manne indispensable, qui comble partiellement encore aujourd’hui, la grande faim inégalitaire des populations de notre globe.         L’alimentation par ses valeurs psychoaffectives et sociologiques, est un élément majeur de la chaîne culturelle qui relie nos ancêtres à nos descendants. La cuisine des simples et autres produits sauvages, a toujours existé et bien avant la conquête du feu et de l’agriculture. Alimenter notre corps est compris comme un acte sacré, indispensable pour que la vie se perpétue. C’est même au-delà, un art sacré transmis oralement par les mythes et les légendes, puis s’inscrivant en règle, lois et obligations dans les textes des livres révélés de l’Ancien Testament, la Bible, le Coran ou les Védas et jusque dans notre code ADN, qui fait d’office, mémoire et mutations.

Il est certain que ce Chiendent est une herbe très envahissante dans nos potagers ! Et bien difficile à éliminer. Pourtant depuis l’Antiquité, elle a toujours été très appréciée, et surtout en tisane. On utilise principalement ses racines, que l’on fait d’abord longuement sécher. Pris en tisane, le Chiendent aide à mieux faire respirer les poumons, grâce à ses vertus émollientes et antitussives. Il a en plus un effet non négligeable, car c’est un véritable antiseptique.

Les racines du Chiendent sont longues et très solides !l’élimination plus rapide de la bile et de son sable éventuel. Comme il est aussi assez diurétique, il ne faut donc pas en abuser. De préférence : prendre 3 tasses de tisane par jour, pendant 15 jours, puis continuer le mois suivant. Pour éviter sa petite amertume, on peut la mélanger avec des thés gouteux ou d’autres tisanes bien sûr.

 Deux bons points donc, contre le Covid 19 ! Mais ce n’est pas tout, le Chiendent permet aussi, lorsque l’on souhaite réduire sa cellulite, d’éliminer l’eau du corps ! Quant à ses autres vertus, elles se concentrent sur une aide à l’élimination du sable éventuel dans la vésicule biliaire. Le Chiendent a aussi la réputation d’être un bon diurétique. Cependant il ne faut pas en abuser et 3 tasses par jour sont suffisantes, à boire pendant 15 jours, puis continuer cette prescription le mois suivant. Comme il a un petit goût amer, il suffit de le mélanger à des thés gouteux ou d’autres tisanes.

Une anecdote au sujet de ses rhizomes : lorsqu’ils sont bien séchés, autrefois,pendant les périodes de disette ou de

Le chiendent, une herbe pointue, appréciée naturellement par les chats pour nettoyer leur système digestif (Photos E.G.)

guerre, on les broyait pour les mélanger avec la farine de blé et en faire du pain. Parmi leurs autres utilisations pratiques, ils ont aussi servi à créer les fameuses « brosses en chiendent » pour nettoyer le linge ou le carrelage des maisons ! C’est quand même une herbe bien précieuse au final et qui mériterait de changer de nom ! Quoiqu’en Provence, on le surnomme : Neige Blanche !