Il est certain que ce Chiendent est une herbe très envahissante dans nos potagers ! Et bien difficile à éliminer. Pourtant depuis l’Antiquité, elle a toujours été très appréciée, et surtout en tisane. On utilise principalement ses racines, que l’on fait d’abord longuement sécher. Pris en tisane, le Chiendent aide à mieux faire respirer les poumons, grâce à ses vertus émollientes et antitussives. Il a en plus un effet non négligeable, car c’est un véritable antiseptique.

Les racines du Chiendent sont longues et très solides !l’élimination plus rapide de la bile et de son sable éventuel. Comme il est aussi assez diurétique, il ne faut donc pas en abuser. De préférence : prendre 3 tasses de tisane par jour, pendant 15 jours, puis continuer le mois suivant. Pour éviter sa petite amertume, on peut la mélanger avec des thés gouteux ou d’autres tisanes bien sûr.

 Deux bons points donc, contre le Covid 19 ! Mais ce n’est pas tout, le Chiendent permet aussi, lorsque l’on souhaite réduire sa cellulite, d’éliminer l’eau du corps ! Quant à ses autres vertus, elles se concentrent sur une aide à l’élimination du sable éventuel dans la vésicule biliaire. Le Chiendent a aussi la réputation d’être un bon diurétique. Cependant il ne faut pas en abuser et 3 tasses par jour sont suffisantes, à boire pendant 15 jours, puis continuer cette prescription le mois suivant. Comme il a un petit goût amer, il suffit de le mélanger à des thés gouteux ou d’autres tisanes.

Une anecdote au sujet de ses rhizomes : lorsqu’ils sont bien séchés, autrefois,pendant les périodes de disette ou de

Le chiendent, une herbe pointue, appréciée naturellement par les chats pour nettoyer leur système digestif (Photos E.G.)

guerre, on les broyait pour les mélanger avec la farine de blé et en faire du pain. Parmi leurs autres utilisations pratiques, ils ont aussi servi à créer les fameuses « brosses en chiendent » pour nettoyer le linge ou le carrelage des maisons ! C’est quand même une herbe bien précieuse au final et qui mériterait de changer de nom ! Quoiqu’en Provence, on le surnomme : Neige Blanche !

 

 

Chacun s’est bien rendu compte que de nombreux pays, tout comme de simples villes, s’enlisent sous le poids de dettes faramineuses. Les pays concernés, consacrent des sommes d’argent de plus en plus anormales, pour honorer le remboursement de leurs dettes, au détriment de leurs citoyens, dès lors, de plus en plus appauvris. A qui profite donc ces « dettes » d’états, de villes et même celles individuelles de citoyens ?

Le port commercial de Marseille. Photo E.G.

Quel est le système mis en place et par qui ? … Les banques accordent des prêts aux compagnies d’ingénierie et de construction, pour leur permettre de créer et de développer des infrastructures dans les pays et les villes qui en manquent (centrales électriques, autoroutes, ports, aéroports et autres zones industrielles… ). Au départ, et selon John Perkins, qui fut comme il se nomme lui-même, l’un de ces assassins financiers : « Ce sont des professionnels rusés et grassement payés, qui font du sabotage économique, en s’occupant de convaincre certains pays ou villes, stratégiquement importantes. Leurs armes principales : les rapports financiers frauduleux, les élections truquées, les pots de vin,

Ils étaient plus de 500 citoyens venus de France et bien sûr de Carpentras… Pour soutenir Nicole Briend, qui comparaissait ce 6 février 2018, pour avoir réquisitionné une chaise dans les locaux de la BNP : »Tout le monde doit être traité de façon juste. Si j’ai bravé la légalité, c’est parce qu’elle n’est pas juste ! » précise Nicole. Elle avait participé aux actions des « Faucheurs de chaises » organisées par Attac, pour dénoncer l’évasion fiscale des banques. En fait, il y eut en tout 196 chaises de réquisitionnées, qui furent ensuite rendues sur Paris et déposées devant le Palais, lors du procès Cahuzac.